Olivia Zeitline

Trouver la complémentarité

La complémentarité est un rêve d'élévation vers le paradis pour nos âmes terrestres

laurene-pijulet-balmer-reecrire

La complémentarité est le but de nombreuses existences, c’est dans l’air du temps de trouver cette deuxième paire qui nous correspond. La complémentarité est un rêve d’élévation vers le paradis pour nos âmes terrestres. Or pourquoi est ce si difficile à atteindre ? Pourquoi n’est ce pas naturel et évident ?

Car, étrangement, être complémentaire demande de d’abord savoir exister seul. Comme ce principe mathématique universel qui fait que 1+1= 2, pour pouvoir nous compléter nous devons déjà être. Or, bien souvent, nous souhaitons trouver notre un dans l’union. Nous pensons que c’est elle qui comblera ce grand vide à l’intérieur de nous mais nous nous oublions encore plus dans l’autre et nous ne savons plus comment faire pour boucher les trous de la relation.

Alors comment être comblé par soi-même quand on est seul ? En allant à la rencontre de notre trou, en plongeant dedans même si la peur nous terrorise. Et une fois au coeur du vide, nous réalisons qu’il n’est qu’une illusion car nous sommes par nature. Nous vivons alors le bien être de simplement exister avec ou sans quelqu’un d’autre.

Plus nous existons pour nous-mêmes plus nous renforçons l’union. Certains diront que justement une relation c’est avant tout de penser à l’autre mais plus on pense à soi plus il est facile et naturel de penser à l’autre car on ne se sent pas priver. Le dévouement ne fait que renforcer le manque au fond de nous et c’est aussi un moyen d’éviter de le voir en face.  

La complémentarité demande de continuer à exister pour soi quand on est deux car si on se fond on ne peut plus fusionner. Et comment faire cela ? En réalisant que chaque coup dur porté par l’autre est en réalité un cadeau pour nettoyer nos corps de nos blessures émotionnelles. Si nous avons mal c’est parce que nous avons en nous une plaie que l’autre active. Cette inversion nous guérit automatiquement au fur et à mesure car nous portons notre attention sur nous. Et plus les blessures vont se refermer plus chacun va renforcer son unité.

Enfin la complémentarité c’est aussi laisser l’autre être un, être lui même, ne pas essayer de le contrôler afin d’éviter qu’il nous fasse du mal sinon celui-ci perd son libre arbitre. La complémentarité c’est accepter un autre un et non une projection de nous-mêmes.

La complémentarité est une danse, un mouvement du un au deux, un aller et retour du un au tout. Si nous ne devenons jamais un nous ne pourrons jamais être la somme de deux et le grand tout. C’est la coexistence de deux opposés, le un et le tout. Comme le disaient Serge Gainsbourg et Jane Birkin c’est « je vais et je viens, entre tes reins »La complémentarité est donc à la fois un chemin et une ligne d’arrivée.

Merci à Laurène Pijulet Balmer d’avoir illustré cet article ♥